Et si Facebook devenait le prochain maître du web?

Facebook est un réseau social qui n’arrête toujours pas de faire parler de lui. Il fédère à lui tout seul plus d’un milliard d’utilisateurs actifs par jour. Toutefois, Mark Zuckerberg semble avoir une vision encore plus grande pour son réseau social. Les fonctionnalités qui se sont succédé après la possibilité de l’hébergement des vidéos sur Facebook en 2013 donnent une grande primeur à la vidéo. En réalité, c’est sur ce média que le réseau social semblerait baser toute sa stratégie afin de devenir une plateforme plus qu’essentielle qui renforcerait sa place dans le cercle restreint des géants du web. On croirait notamment que Facebook tenterait de détrôner le géant YouTube. En effet, tout œil averti verrait ce même constat. Mais au fond, Mark détrônera-t-il YouTube ?

La vidéo ? Facebook dit oui et accélère

Vous aurez sans doute entendu parler du format de vidéo 360°, de l’autoplay, du Facebook live vidéo, de Facebook Mention, entre autres. On remarque alors nettement les gros efforts que le réseau social met en avant afin de prioriser les vidéos auprès des utilisateurs, mais aussi des marketeurs. En effet, ceci marche, car nombreux sont les marketeurs qui élaborent une nouvelle stratégie pour prioriser leurs vidéos sur ce réseau social. De plus, Facebook met en œuvre un réel suivi des vidéos qui séduit forcément tout le monde. En plus de la portée favorable aux vidéos, le compteur de vues et surtout des statistiques complètes qui permettent de suivre ses vidéos publiées, Facebook y met le paquet.

Par ailleurs, Facebook a aussi modifié son fil d’actualité afin de mettre en avant les vidéos en live. En effet, ceci arrive au bon moment d’autant plus que cette fonctionnalité sera bientôt disponible pour tous les utilisateurs au monde aussi bien sur les terminaux android qu’iOS. En fait, l’ensemble des vidéos filmées en live sera considéré comme un nouveau type de contenu. Pour les pages, cela représente une véritable opportunité en ce sens où le reach et l’engagement pourraient y prendre un grand coup de fouet.

D’autre part, il est avéré que l’algorithme Facebook suit le comportement de l’utilisateur. En effet, plus l’internaute aura tendance à regarder des vidéos sur Facebook, plus on lui en proposera sur son fil d’actualité. En somme, 8 milliards de vidéos sont visionnés chaque jour sur le réseau social.

Y a-t-il vraiment un YouTube Vs Facebook ?

Tout utilisateur ou professionnel averti remarquerait les efforts fournis par Mark Zuckerberg et son équipe afin de se placer comme la plateforme incontournable pour la consommation de vidéos. En réalité, selon une étude, Facebook aurait même corrodé un peu l’audience de YouTube. On serait alors passé de 24 % à 33 % des visionnages de vidéos sur le web pour Facebook contre 58 à 56 % pour YouTube en une seule année.

Par contre, Facebook possède un certain avantage sur YouTube en ce sens où son algorithme suit parfaitement le comportement de l’utilisateur et ne lui propose que ce qu’il veut voir sur son fil d’actualité de sorte à recommander à la bonne personne la bonne vidéo. Assurément, il faudrait aussi savoir que Facebook propulse ses live vidéo sur ses applications alors que YouTube et encore moins Hangout ne le proposent pas.

Dans un autre registre, le réseau social cherche également à maximiser son investissement dans la publicité, d’autant plus qu’il favorise une nouvelle méthode pour l’achat d’espaces publicitaires à savoir le target-point-rating. Il faudrait aussi noter que le réseau social commencerait bientôt à payer les créateurs de contenus vidéo en priorisant le système des vidéos suggérées afin de faire face au pre-roll.

 

Une réalité bien différente, mais…

vidéo

Cependant, même si Facebook fait de gros efforts, on voit nettement que ce ne sera pas assez, car YouTube reste toujours dans les marches du podium. Au vu de cette étude comparative ci-dessus de Sandvine aux États-Unis réalisée en 2015 et basée sur l’analyse des métrics IP, on remarque toute autre chose. Effectivement, la bande passante consommée par Facebook est même en recul par rapport à 2014 d’environ 0.5 % alors que YouTube gagne nettement une évolution sensiblement égale à 4 %.

De plus, l’étude reflète néanmoins le véritable concurrent de YouTube qui est Netflix. Sur ce, YouTube réoriente plutôt sa stratégie contre Netflix avec son offre Youtube RED qui est un service mensuel d’abonnement. Par contre, étant donné que les zones géographiques diffèrent et que les utilisateurs ne sont sans doute pas les mêmes, il se pourrait bien que Facebook se positionne à long terme comme un adversaire de taille. Dans cette optique, YouTube semble prendre les devants.

… YouTube presse le pas

En effet, même si l’étude de Sandvine semble toujours mettre YouTube en tête, il semblerait que Youtube France anticipe le problème. Pas seulement envers Facebook, mais aussi pour faire face à Dailymotion et la réussite de Snapchat, YouTube s’engage à payer 100 000 euros par an aux principaux acteurs qui font la réussite de la plateforme. La filiale de Google s’engage dès lors à payer cette belle somme aux 20 plus gros youtubeurs français à condition que ces derniers s’engagent à mettre en avant-première leurs vidéos sur l’unique plateforme YouTube dans un délai variant entre quelques jours et quelques semaines. De plus, les vidéos devraient après ce délai d’exclusivité rester sur YouTube et dans aucune autre plateforme de consommation de vidéos.

Makhtar

Makhtar

Content & Social media marketer

Passionné par la transformation digitale, certifié hubspot inbound marketing amoureux de création de contenus et féru de tout ce qui est social média, je partage avec vous toutes les bonnes choses dans ce monde digital.

Commentaires

commentaires