Des changements majeurs et impactant sur Google

Google, c’est le monsieur muscle du web. Il est à lui seul le pilier incontournable de l’internet et cela lui confère sans doute une très grande puissance devant laquelle des milliards de personnes sont obligées de s’agenouiller. C’est sans doute un peu exagéré de le confondre à un super héros, mais il y a quand même une petite part de vérité. Par ailleurs, cette entreprise de Mountain View apporte de réels changements en cette année 2016. Le moteur de recherche se fait la peau neuve afin d’aider aussi bien les internautes que les professionnels.

Google Resizer:

google

Dans les nouvelles tendances digitales, le responsive design est apparu comme incontournable. En réalité, le développement du mobile et la multiplication des supports numériques ont induit de grands changements dans les habitudes des utilisateurs d’internet. De ce fait, concevoir un site qui puisse s’adapter à tout ce lot de supports est un bénéfice non négligeable. En ce sens, l’équipe design de Google a conçu l’outil RESIZER qui donne la capacité de mesurer en quelques clics l’apparence de votre site internet sur tous les supports et toutes les tailles d’écrans. Sur un écran standard, un écran d’ordinateur portable ou un smartphone, il est aussi possible de choisir le type de supports sur lequel l’on souhaite afficher son test responsive. L’outil est gratuit et surtout efficace.

 

L’AMP entre dans le jeu

google

Accelerated Mobile Pages ou pages mobiles accélérées, voici la nouvelle trouvaille de Google. Annoncée le 7 octobre 2015 et déployée le 24 février 2016, cette nouvelle fonctionnalité centre son importance sur la navigation mobile. Elle envisage une accélération quatre fois plus rapide du temps de chargement des pages sur le web mobile avec 10 fois moins de données utilisées. En réalité, ayant constaté la lenteur du temps de chargement des pages sur le support mobile, due, la plupart du temps à la qualité du réseau, mais aussi au poids des pages, l’AMP Project permet alors d’optimiser les temps de chargement du contenu des sites web sur le mobile. Google AMP se chargera ainsi d’envoyer un contenu épuré en format HTML vers l’internaute par l’introduction de carrousels en haut des résultats de recherche. Pour le moment, cette fonctionnalité est allouée aux sites d’actualités et autres blogs à fort contenu éditorial. D’ailleurs, le CMS WordPress a déjà mis en place un plugin AMP pour rendre plus facile l’intégration de la fonctionnalité. Pour la mise en place de ce nouvel outil, Google vous présente l’AMP project. Est-ce qu’il y aura un impact sur le SEO ? Est-ce une réponse face à Facebook et Apple ? Nous y reviendrons.

Google Rank Brain : un facteur à prendre en compte

L’intelligence artificielle de Google se concrétise avec l’algorithme Google RankBrain. Ce dernier se décline comme le troisième facteur majeur utilisé pour la pertinence des recherches lors d’une requête d’un internaute. En réalité, cet algorithme gère déjà plus de 15 % des requêtes sur le moteur de recherche Google. Cet algorithme intègre une puissante machine learning et est rattaché à Hummingbird, le nouvel algorithme de Google. En réalité, Google RankBrain se base sur la compréhension, la signification des mots et expressions, mais également sur les liaisons sémantiques dans le contenu des sites crawlés. De plus, RankBrain utilise un système d’apprentissage automatique du fait qu’il se perfectionne au fil des recherches et tente de « deviner » en quelque sorte les requêtes de l’internaute au moyen de différents vecteurs.

Changement du fichier Robots.txt : rumeur ou vérité ?

Tout récemment, certains développeurs alertaient leur communauté sur des alertes rouges qu’ils ont reçues dans leur search console. En réalité, cette indignation qui s’est un peu généralisée dans les forums et autres dispositifs web sociaux faisait suite à un message de Google stipulant un changement léger, mais impactant en rapport avec le fichier robots.txt qui est d’une importance capitale pour un site web en ce sens où il permet de contrôler le trafic d’exploration. Seulement, les sources révélaient que Google eut changé son mode de lecture du fichier robots.txt. En effet, si auparavant votre fichier disposait d’une directive du genre : Disallow : *terme, il est dorénavant conseillé de le modifier en ajoutant un « / » à votre directive. Ainsi, vous obtiendrez : Disallow: /*terme. En ce moment, l’on ne saurait dire si c’est un problème d’ordre général d’autant plus que Google n’a émis aucune communication. Mais, il serait mieux de vérifier votre fichier robots.txt et voir s’il ne contient pas ce type de joker afin de contrer de potentielles pénalités. Entrer dans votre outil de test du fichier robots.txt et effectuez la vérification.

Makhtar

Makhtar

Content & Social media marketer

Passionné par la transformation digitale, certifié hubspot inbound marketing amoureux de création de contenus et féru de tout ce qui est social média, je partage avec vous toutes les bonnes choses dans ce monde digital.

Commentaires

commentaires