la publicité en ligne

L’année 2020 devait être une grosse année, une année mouvementée, une année avec laquelle beaucoup d’événements étaient programmés.

Mais Hélas,  à cause d’une maladie apparue à la fin de l’année 2019  début 2020, annoncée comme pandémie a déclenché des bouleversements sur certains domaines.

C’est la pandémie de la COVID 19, des événements importants économiquement  ont été reportés et/ou annulés mais aussi des décisions sensibles ont été prises. C’est l’exemple des Jeux Olympiques de Tokyo, Euro 2020,  fermetures des églises et mosquées élections présidentielles et tant d’autres.

La Covid-19 est apparue par ici et les impacts se ressentent sur plusieurs secteurs. Sur ceux, le  secteur publicitaire se distingue par le biais des pays de notre planète. Conscients de la gravité de la maladie, beaucoup de pays ont un eu recours à un confinement.

Dans notre cas, nous allons nous intéresser de l’impact de cette pandémie dans le secteur de la publicité en ligne et ensuite revenir un peu sur les aspects du confinement.

Parlons un peu de la publicité en ligne

La publicité en ligne est devenue aujourd’hui importante et possible grâce à  Internet mais aussi à la croissance rapide du développement des TICS et des nombreuses fonctionnalités qu’elles offrent.

Avec la crise sanitaire, la publicité en ligne a donc logiquement été impactée. Pour certains, c’est devenu un mal pour un bien et d’autres c’est quasiment le contraire. Le pourquoi ? C’est parce que dans certains secteurs, certains (entreprises) ont eu à avoir une croissance forte par rapport à leur business.

De nombreux secteurs de l’économie mondiale ont stoppé leurs investissements dans la publicité sans consommation.

Entre autres, le secteur du voyage ou celui du tourisme ont été particulièrement touché avec le confinement et donc la fermeture des frontières. Il est donc logique que des publicités qui concerner des vols, des hôtels ou des environnements à découvrir soient ignorées.

Bien que le secteur de la publicité soit impacté, la crise sanitaire et le confinement ont provoqué une forte fréquentation sur les médiaux sociaux car ces derniers mettent à jour les dernières informations qui intéressent les personnes qui souhaitent être au courant des actualités.

La fermeture des bureaux a eu  également un  impact par rapport à la publicité sur ce réseau social car moins de personnes sont disponibles, donc il faudra plus de temps pour vérifier si celles-ci sont conformes aux réglementations et donc faire des retards. Pour pallier la fermeture de ses bureaux et des impacts que cela pourrait causer, Facebook a donné le conseil suivant aux annonceurs.

Si les entreprises continuent d’utiliser la publicité, il est préférable pour celles-ci de prolonger leurs campagnes actuelles et éviter d’en lancer une autre lors de cette période compliquée.

Les plus grandes marques peuvent mieux gérer les impacts de la crise, elles ont tout de même décidé d’arrêter les campagnes publicitaires en cours, la cause ?

  • Éviter de faire passer un message qui n’est pas en adéquation avec la situation actuelle,
  • évitez le risque d’être mal vu est donc privilégié pour les grandes marques.

Pour répondre à cette problématique en temps de crise sanitaire ((à Illustrer avec un visuel))

  • vous ne devez pas penser qu’à vendre.
  • Vous devez également faire attention aux slogans que vous souhaitez utiliser afin de ne pas être en décalage avec la situation.
  • Vous ne devez pas mettre vos produits en avant mais plutôt montrer l’utilité que la marque peut apporter aux consommateurs.
  • Enfin, faîtes attention aux messages que vous voulez publier, vous devez éviter le risque de Bad Buzz.

Les petites entreprises, eux, ils ont beaucoup souffert et continuer à l’être à cause de la crise sanitaire, car les publicités Facebook est une aide importante afin de cibler et d’avoir une plus grosse visibilité pour des « petits » budgets.

Le confinement  a eu un impact social sur les personnes qui veulent rester présente avec leurs proches, amis et sont donc présent plus fréquemment sur les médias sociaux comme Facebook par exemple et plus ou moins positif pour certains entreprises. Cela n’a tout de même pas empêché les marques de réduire leur budget marketing car la menace de l’épidémie est compliquée à gérer pour les entreprises.

Lors du premier confinement en France, au printemps 2020, Facebook avait par exemple vu une très nette baisse de l’activité publicitaire sur sa plateforme. Il en était de même pour Google d’ailleurs.

Ces deux mastodontes dans le secteur publicitaire ont accusé le coup.

En voilà quelques chiffres pour mieux comprendre ces avancés :

Selon plusieurs sources 600 milliards, c’est le nombre de dollars qui a été coupé pour le budget du secteur publicitaire sans que de date de fin de coupure ne soit donnée.

Ce budget devait être dépensé au travers de différents canaux tels que : les agences publicitaires, les campagnes sur Facebook (ou Google), sur diverses publications et sur le Print (affichages).

Même si la Covid-19 est présente sur toute la planète, elle a eu plus d’impact sur les pays occidentaux. Ces impacts ont obligé les annonceurs à revoir leurs stratégies marketing.

Raison pour laquelle, de nombreux blog Facebook diffusent des informations à ce sujet.

Mais il faut noter que c’est pendant les crises que se créent les plus grandes opportunités. Alors autant en profiter !