Augmenter les visites sur votre site internet grâce à sept leviers.

publicité digitale

Comment augmenter les visiteurs de votre site ? Voilà la question que je voudrais aborder aujourd’hui avec vous. Je vais partager avec vous les canaux marketing que j’ai utilisés pour générer 275 000 visiteurs en un mois (autant de moyens que vous devriez également utiliser si vous cherchez à attirer des clients notamment pour des prestations ou du conseil).

Faire croître vos visiteurs chaque mois est un travail très difficile. Vous verrez dans ce guide que chaque source de trafic dispose de ses qualités mais également de ses inconvénients.

Ces sources sont souvent complémentaires mais doivent être activées dans le bon ordre pour donner leur plein rendement.

1. Les moteurs de recherche

Google représente environ entre 50 et 80% de mon trafic selon la période de l’année et si j’ai un budget plus ou moins important que d’habitude sur des campagnes payantes.

Le référencement est un pilier de l’inbound marketing, je ne vous apprend rien.

Il a en effet cette qualité d’être un trafic durable dans le temps mais nécessite en revanche des efforts, de la créativité et un peu de patience (surtout si l’on n’a pas de stratégie claire).

2. La publicité Google Adwords

J’utilise les campagnes Google notamment lorsque je souhaite accompagner mes prospects jusqu’à la prise de contact.

Donc plutôt pour travailler ma réputation auprès de prospects qui me connaissent déjà. Je ne suis en effet pas fanatique des campagnes par mots-clés pour vendre des prestations à valeur ajoutée (à moins que la compétition soit faible).

3. La publicité Facebook

J’utilise les Facebook Ads à différents niveaux de mon tunnel de vente mais surtout dans les étapes de collecte de nouveaux prospects (donc pour établir un premier contact avec ma marque).

Le trafic payant (de Taboola à l’affiliation) a comme avantage d’être immédiat (je paye ➧ donc j’ai du trafic) mais nécessite une certaine technicité pour avoir des coûts par clics corrects et d’obtenir un taux de conversions confortable pour pouvoir investir dans le temps.

Et ainsi être toujours capable de remettre une pièce dans la machine pour pérenniser cette source de trafic.

Ce n’est pas donné à tout le monde lorsque l’on débute et peut sérieusement rogner vos marges.

4. L’emailing

L’emailing ne représente pas un volume important de trafic mais en revanche il s’agit d’un “trafic qui vend” dans le sens où il permet (lorsque bien utilisé) de conclure le travail effectué en amont.

5. Les réseaux sociaux

J’utilise Facebook, Twitter, Linkedin essentiellement mais également les réseaux sociaux de niche qui parlent à mes prospects potentiels. Pour vous, ce sera peut-être Instagram ou Quora ?

Dans tous les cas, vous devez créer des émotions et jouer le jeu de ces plateformes pour émerger. Faire partie des premiers “influents” sur les nouveaux réseaux qui émergent est essentiel pour ensuite profiter d’une “rente” de trafic et de visibilité.

6. Les push notifications et chatbots

Voici deux moyens que j’adore pour toucher directement votre cible sur son navigateur et son mobile ou dans sa messagerie Facebook.

7. Le trafic direct et les liens entrants

Bien qu’il existe des techniques pour générer plus d’attention et attirer les backlinks, ces 2 formes de trafic viennent essentiellement récompenser votre travail.

Ce trafic croît donc lentement mais sont des signaux qui indiquent que vous êtes dans la bonne direction.

Commentaires

commentaires