Cfao retail veut doubler le parc de Carrefour en Afrique de l’ouest

Nous vous proposons cette excellente contribution de LSA

La branche distribution du groupe de négoce principalement automobile et pharmaceutique CFAO, détenue par le fonds d’investissement de Toyota, Toyota tsusho corporation, a décidé d’accélérer son développement dans les trois pays d’Afrique francophone ou elle opère. La Côte d’Ivoire, où elle a démarré en 2015, le Cameroun et le Sénégal. « Nous voulons doubler notre parc d’ici à 2024″, a indiqué Jean-Christophe Brindeau (photo ci-dessous), le directeur général de cette activité, lors d’une conférence de presse à Paris mardi 18 octobre, sur laquelle LSA reviendra plus en détail dans de prochains articles.

 

Une population qui va presque doubler en 30 ans

En 7 ans, la branche qui réalise aujourd’hui environ 200 millions d’euros de chiffre d’affaires HT avec 23 magasins a pu roder son modèle et surtout valider la pertinence du concept discount de son partenaire Carrefour (avec qui il exploite une joint-venture majoritaire), Supeco, sur lequel ce spécialiste du continent africain mise pour passer la vitesse supérieure. Sur les 23 nouveaux magasins que CFAO Retail envisage d’ouvrir d’ici à 2024, 13 devraient être des Supeco. Le concept qui mixte soft discount et cash & carry se révélant particulièrement efficace pour séduire les classes moyennes émergentes de ces pays où seulement 30 à 40% des populations ont des revenus suffisants pour fréquenter ce type de magasins et les supermarchés. Le potentiel reste considérable avec 2,1 milliards d’habitants attendus en Afrique d’ici à 2050, contre 1,2 milliard aujourd’hui selon les dernières prévisions d’Ecofin.

 

Fin 2024, CFAO retail espère exploiter 21 magasins en Côte d’Ivoire, 13 au Cameroun et 12 au Sénégal, avec 20 unités Supeco au total pour un chiffre d’affaires compris entre 300 et 400 millions d’euros. A date, la filiale africaine de Toyota tsusho corp, gère 13 magasins en Côte d’Ivoire, 6 au Cameroun et 4 au Sénégal, dont 2 hypers Carrefour (pour environ 70 millions d’euros de CA), 14 supermarchés Market (100 M€ de CA) et 7 Supeco (30 M€).

 

La branche distribution emploie 2100 employés, dont une trentaine en France et 12 expatriés et indique qu’elle arrivera à l’équilibre en Côte d’Ivoire dès cette année et au Cameroun l’an prochain. Elle examine aussi, selon Jean-Christophe Brideau, « la possibilité de se développer dans d’autres pays limitrophes des 3 implantations actuelles » et n’écarte pas une expérience en Afrique anglophone.

Pour mémoire un autre acteur français, Auchan, est aussi très actif sur la zone. Aux dernières nouvelles, il compterait désormais 37 magasins au Sénégal (avec du e-commerce et des drives) et déjà 7 points de vente en Côte d’Ivoire. Mais le distributeur nordiste qui s’y développe en mode 100% intégré ne souhaite pas s’épancher sur ses projets en Afrique. On lui prête l’intention néanmoins d’ouvrir assez rapidement des hypers, à l’image des 2 Carrefour qu’exploite Cfao Retail dans 2 de ses 3 centres commerciaux Playce.

auchan senegal

Voir aussi

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Copy link
Powered by Social Snap