WordPress 4.9.6 : la nouvelle version facilite la mise en conformité au RGPD

Nouvelle version Wordpress

La version 4.9.6 devrait être lancée sous peu. Mais contrairement à ce que son numéro de version indique, ce n’est pas une mise à jour mineure. Nous comprenons l’intérêt de l’équipe de WordPress de lancer Gutenberg, le nouvel éditeur de contenu, dans la version 5.0, mais la version 4.9.6 ajoute la gestion de la loi européenne GDPR et  aurait, en réalité, dû porter la version 4.10 même si une telle nomenclature n’a jamais été utilisée dans le passé (après 4.9, la version majeure suivante est logiquement 5.0 et non 4.10).

Pourquoi est-ce important ?

Revenons en arrière quelques instants. Lors du lancement de la version 3.7 (nom de code « Basie ») en octobre 2013, WordPress a introduit la fonctionnalité « mise à jour automatisée » (« update while you sleep ») où on ventait le fait que dorénavant les mises à jour de sécurité et d’entretien (correction de bogues) seraient appliquées sans intervention de la part des gestionnaires de sites. L’argument était alors que WordPress s’était responsabilisé en forçant les sites à se mettre à jour afin de rendre le web plus sécuritaire pour tous. Depuis le lancement de cette fonctionnalités, certains problèmes mineurs sont apparus ici et là, mais le tout a apporté plus de bon qu’autre chose.

Comment fonctionne le processus ? Lorsque le 3e chiffre du numéro de version (aussi appelé «séquence») change, cela déclenche automatiquement une mise à jour sur votre site web et le tout est considéré comme une mise à jour mineure. En d’autres mots, vous devez faire la mise à jour manuellement pour passer de la version 4.8 à 4.9, mais le tout se fait automatiquement lors du passage de 4.9.1 à 4.9.2.

Selon le site de site de WordPress : « Une version WordPress mineure est dictée par la troisième séquence. La version 3.9.1 est une version mineure. Même chose pour 3.8.2. Une version mineure est destinée aux corrections de bogues et aux améliorations qui n’ajoutent pas de nouveaux fichiers déployés et qui sont à la discrétion du responsable de la mise à jour avec des suggestions provenant des responsables de l’entretien du code et des approbateurs. » (traduction libre)

GDPR fait son apparition

Peut-être êtes-vous au courant, mais la loi GDPR (General Data Protection Regulation) entre en vigueur le 25 mai 2018. Cette législation touche principalement à la vie privée et la protection de données des citoyens de l’Union Européenne.

Pour des raisons que nous ne nous expliquons pas, l’équipe de WordPress a décidé que le code de WordPress devait faire la gestion de la vie privée et de la protection de données. Nous croyons fermement que le tout aurait dû être fait via une extension.

Il est vrai que des millions de sites seront affectés par l’introduction de cette législation. Une question s’impose: est-ce que l’écosystème de WordPress doit être impacté par une législation émanant de l’Europe, d’un tout autre pays ou d’une région quelconque sur la planète ? Qu’est-ce qui rend GDPR plus important que la gestion du SPAM, le référencement web (SEO), le multilinguisme ou tout autre sujet qui touche un pourcentage plus élevé de sites web que cette nouvelle directive européenne ?

Si vous utilisez WordPress dans un environnement local ou de développement, si vous n’avez aucune interaction avec des gens d’Europe ou si vous ne collectez aucune donnée, vous ne devriez pas avoir à vous soucier de GDPR.

Il semble que le comité de direction de l’évolution de WordPress pense autrement… pour des raisons inconnues.

Gutenberg et la version 5.0

Maintenant que vous connaissez le fonctionnement du système de version de WordPress, vous savez que la version 4.9 n’est pas plus ou moins importante que la version 5.0. Les versions majeures sont définies par les deux premiers chiffres. Mais dans le monde du logiciel, changer le premier chiffre est généralement une déclaration que les changements apportés y sont majeurs.

Par contre, WordPress fait les choses différemment (traduction libre):

Par exemple, 3.5 est une version majeure. Même chose pour 3.63.7 et toute autre version jusqu’à 4.0. La version 4.0 n’est pas différente de 3.9 ou 4.1. Il n’y a pas de « WordPress 3 » ou « WordPress 4 » – nous sommes bizarres comme ça pour des raisons historiques.

Donc, pour des raisons bizarres, il semble que le nouvel éditeur controversé Gutenberg sera lancé dans la version 5.0. Comme la dernière version majeure lancée par WordPress était 4.9,  il semble qu’il n’y ait aucune façon de faire une place pour la gestion de GDPR entre les versions 4.9 et 5.0. Nous sommes en total désaccord avec cette façon de penser. Si l’équipe de WordPress veut absolument garder la version 5.0 pour lancer des fonctionnalités majeures, ils devraient utiliser la version 4.10 pour faire les ajouts en lien avec la gestion de la vie privée plutôt que d’utiliser la version 4.9.6.

Lire l’article complet et les avis de la communauté ici

Commentaires

commentaires