Un site internet conforme au RGPD : comment s’y prendre ?

Le RGPD est entré en vigueur le 25 Mai 2018. Ce règlement vise à protéger l’ensemble des données personnelles des citoyens européens. Cette loi change les règles qui s’appliquent aux administrations et entreprises qui gèrent les données personnelles des Européens.

L’objectif est d’encadrer la manière dont elles vont utiliser ces données. Désormais, il faut que l’internaute donne son consentement concernant l’utilisation de ses données.

Une donnée personnelles est une expression extrêmement large qui permet d’identifier directement ou indirectement une personne. Cela peut se être représenté par un nom, un numéro de téléphone, une adresse IP, une adresse email, une historique de navigation, de la géolocalisation….

Le Website builder français Orson.io a donc réalisé une infographie check-list pour afin que les détenteurs de site internet puisse savoir si leur site est en conformité avec la loi RGPD.

C’est extrêmement important, car un site internet récolte énormément de données concernant les internautes comme nous l’avons vu plus haut.

Désormais, l’utilisateur dispose de droits. Certains étaient déjà dans la loi française, mais d’autres se sont rajouté. Par exemple, le droit à la portabilité, une personne physique peut tout à fait demander au DPO une copie de l’ensemble des données le concernant à entreprise. Il existe aussi le droit à la limitation du traitement des données. Les entreprises et partenaires ne peuvent conserver les données que pour une durée de 3 ans maximum.

Lors de la création d’un site internet, les mentions légales sont obligatoires. Elles permettent d’identifier l’hébergeur, le responsable du site, et la spécificité du RGPD, la politique de gestion des données personnelles concernant l’internaute.

Orson vous propose donc un générateur de mentions légales pour que vous puissiez mettre à jours vos mentions légales et ainsi être en accord avec le RGPD.

Infographie Check-list site web RGPD

Commentaires

commentaires