Téléphonie en France : le SMS continue sa chute, la data se stabilise.

Ce mercredi, l’Arcep publiait son rapport trimestriel des services de communications électroniques en France. Un long dossier qui répertorie les usages des Français et de leurs opérateurs en matière de télécommunications.

Le SMS boudé en faveur des services en ligne

D’après les chiffres de l’institution, le nombre de SMS envoyés serait en diminution depuis plus d’un an. La chute s’explique notamment par le succès des services de messagerie en ligne qui ont le vent en poupe. Pour le premier trimestre 2018, l’Arcep comptabilise 43,5 milliards de SMS envoyés, soit -9% depuis 2017, et une moyenne de 203 SMS par mois pour chaque utilisateur.

arcepsmsmobilepng

Le MMS, lui, connait une augmentation régulière de 8% depuis le début de l’année 2017. L’Arcep en comptabilise 1,2 milliards envoyés. Concernant les appels via mobile, La durée mensuelle moyenne des communications s’élève à 3h20 au premier
trimestre 2018, soit 3 minutes de plus qu’au premier trimestre 2017. L’Arcep note un écart entre la consommation moyenne d’un client utilisant une carte prépayée (1h09 par mois) et celle disposant d’un forfait (3h40 par mois).

La croissance ralentit pour la data mobile

En pleine explosion depuis plus de 4 ans, la consommation moyenne mensuelle de données sur les réseaux mobiles atteint 3,6 Go par carte SIM au premier trimestre 2018. Il s’agit là d’une croissance de 91,6% sur un an, une baisse de régime pour l’Arcep qui avait l’habitude d’observer des croissances à plus de 95% les années précédentes.

arcepdonneesmobilepng

« Le niveau de consommation de données est nettement plus élevé pour deux types d’utilisateurs : 5,0 gigaoctets par mois pour ceux qui utilisent internet sur leur mobile et jusqu’à 5,8 gigaoctets par mois pour ceux qui sont actifs sur les réseaux 4G. La consommation moyenne pour un client disposant d’un forfait atteint 4,1 gigaoctets par mois. »

Plus de déploiement de la fibre et une baisse des factures mensuelles

Dans le cadre du déploiement du Très Haut Débit, de plus en plus de logements sont également éligibles à la fibre optique. Ils sont près de 11 millions de foyers au premier trimestre 2018, soit +33% en un an. Parallèlement, le nombre de souscriptions à cette technologie a augmenté au premier trimestre 2018 de près de 50% en un an.

Au premier trimestre 2018, l’Arcep observe une baisse de 30 centimes du prix de la facture moyenne par carte SIM mobile pour atteindre 14,1 € HT. « L’application de la norme IFRS 15 par les opérateurs à partir du 1er janvier 2018 conduit principalement au transfert d’une partie du revenu des services mobiles vers le revenu de la vente et
location de terminaux, ce qui impacte à la baisse les factures mensuelles moyennes« , précise-t-elle. La facture mensuelle moyenne par ligne fixe (comprenant les services de téléphonie et l’accès à internet, est quant à elle de 32,7 € HT.

arcepprixfacture

Blog du modérateur

Commentaires

commentaires