Google Chrome active son bloqueur de publicités intrusives.

Google bloqueur de publicités

Google déploie ce jeudi son « filtre publicitaire » sur Chrome. Objectif : proposer aux utilisateurs du navigateur le plus populaire du marché une expérience plus fluide. Les publicités intrusives seront automatiquement bloquées, après un délai de 30 jours, sur les sites web des éditeurs qui ne se seront pas mis en conformité.

On récapitule les formats concernés, les raisons de cette nouveauté, l’incidence pour les éditeurs et ce qu’il faut faire si des publicités intrusives sont repérées sur son site.

Quelles sont les publicités concernées ?

Commençons par le plus important : les formats publicitaires concernés par le filtre des publicités de Google Chrome. Nous verrons ensuite comment ils ont été choisis. Google a décidé de sanctionner 4 formats desktop et 8 formats mobiles.

Les formats publicitaires bloqués sur desktop et sur mobile

Voici les publicités qui seront bloquées par Google Chrome, sur desktop et mobile :

  • Les pop-up
  • Les vidéos en autoplay avec du son
  • Les publicités « sticky », situées en bas de l’écran, si elles sont trop hautes
  • Les interstitiels avec un compte-à-rebours affichés avant le contenu (prestitial)

À noter que sur mobile, les interstitiels affichés avant le contenu seront bloqués dans tous les cas (qu’un compte-à-rebours avant fermeture soit imposé ou non). À noter également que la taille maximale des sticky ads devrait être équivalente à 30% de l’écran, selon les informations du site dédié, Coalition for Better Ads.

Les formats publicitaires bloqués uniquement sur mobile

Google bloque aussi les formats suivants, mais uniquement sur mobile :

  • Les publicités visibles sur plus de 30% de l’écran
  • Les publicités animées, « qui flashent »
  • Les interstitiels avec un compte-à-rebours affichés après le contenu (postitial)
  • Les publicités « plein écran » affichées lors du scroll

Tous ces formats publicitaires sont présentés dans cette infographie. Vous pouvez consulter cette page du site Coalition for Better Ads pour obtenir plus de détails sur les formats concernés par le blocage des publicités par Google Chrome.

Pourquoi Google bloque ces publicités sur Chrome ?

Google avance plusieurs faits pour justifier sa décision :

  • Les utilisateurs de Google Chrome peuvent faire des commentaires sur leur expérience de navigation : 20% concernent la publicité indésirable.
  • En 2017, la fonctionnalité « Mute This Ad » a été utilisée 5 milliards de fois
  • Les taux d’adblocking sont élevés, notamment en Europe

En France, 11% des internautes bloquent les publicités sur leur navigateur (très majoritairement sur desktop, contrairement aux internautes asiatiques qui bloquent surtout les publicités sur mobile). La carte ci-dessous permet de visualiser l’adblocking dans le monde (source : PageFair, février 2017).

Sen Pub Digital
publicité digitale

Commentaires

commentaires